Réservation en ligne

  • Pour votre sécurité et celle de nos équipes, la jauge d'accueil reste limitée : réservez vos créneaux. Merci.

Horaires

Salle principale, sur rendez-vous 

via Affluences

Lundi

   13h-17h30   

Mardi 10h-17h30
Mercredi 10h-17h30
Jeudi  13h-17h30
Vendredi 10h-17h30
Samedi - Dimanche Fermé

Collections japonaises

Le fonds japonais de la bibliothèque est lié à la vague du japonisme que connut la France à la fin du 19e siècle et à l’investissement des collectionneurs d’art japonais auprès de notre institution, qui s'est concrétisé tant par l'entrée de nombreuses pièces en collection que par la constitution d'un fonds de références à la bibliothèque. 

Découvrir la salle Japonisme dans le parcours des collections permanentes du musée. 

 

Le fonds conservé à la bibliothèque est constitué de deux parties aux histoires très différentes.

 * La première commence en juin 1890, quand Paul Gasnault, conservateur du musée des Arts décoratifs et collectionneur d’art japonais, donne à la bibliothèque « 56 albums japonais par Okusai et d’autres artistes » dont 8 recueils contenant 560 estampes ukiyo-e. Ce premier noyau est bientôt complété en mars 1891 par l’achat de douze ouvrages lors de la vente de la collection de Philippe Burty, critique d’art parmi les premiers collectionneurs d’art japonais, inventeur du concept de « japonisme » et membre fondateur de l’Union centrale. Se succèdent ensuite des dons et achats de livres et d’estampes jusqu’au début du XXe siècle.

Comprenant 120 livres et recueils d’estampes, cette partie du  fonds a été créée pour mettre à disposition des lecteurs de la bibliothèque des sources d’inspiration pour aider au renouvellement de l’art décoratif français. Elle comporte essentiellement des recueils de dessins de plantes, d’objets, d’oiseaux, de paysages… Les artistes de la fin de l’école Ukiyo-e, sont particulièrement bien représentés, Katsushika Hokusai dans les livres illustrés, et l’école Utagawa pour les estampes.

 

 

 Réserve japonaise A 230. Katsushika Hokusai. Manga

 

 Réserve japonaise A 252. Utagawa Hiroshige. Modèles de dessins communs pour les différents métiers

 

Elle est complétée par les milliers de gravures collées dans la collection iconographique Maciet. Provenant de livres illustrés japonais et d’albums donnés par Jules Maciet entre 1892 et 1903, 800 gravures de modèles de kimono du 19e et du début du 20e s. sont collées dans trois albums de la série« Etoffes. Broderies. Japon ».

Maciet 287/26/56

 

Près de 2300 autres figurent dans les 11 albums « Tissus. Orient. Japon ». Mais on en trouve un peu partout dans les collections, que ce soit dans les « Eventails », les « Animaux » ou même en « Architecture ».

 

 Maciet 296/25/47

 

Environ 600 estampes entrées dans les collections entre 1869 et 1934 sont désormais conservées en réserve dans les albums Maciet de la série « Costume japonais ».