Horaires

BIBLIOTHEQUE

Lundi 13h-18h
Mardi 10h-18h
Mercredi  10h-18h
Jeudi   13h-18h
Vendredi   10h-18h
Samedi Fermé
Dimanche Fermé

CONSULTATION SUR RENDEZ-VOUS : ARCHIVES / DOSSIERS DOCUMENTAIRES

Lundi-Vendredi   13h-17h30
Samedi Fermé
Dimanche Fermé

Lever de rideau

Dans le Paris du XIXe siècle, le théâtre constitue le divertissement par excellence d'un public à la fois populaire et bourgeois. Tout le monde va au théâtre, des corbeilles au parterre, jusqu'au « paradis » où l'on s'entasse dans les places les moins chères. Croqués par Daumier, les Parisiens vont rire et pleurer devant drames, mélodrames, vaudevilles, opéras et opéras-comiques. 32.000 pièces sont montées à Paris entre 1800 et 1900 et dans chaque salle, la recherche de la nouveauté donne lieu à des créations de décors, de dispositifs scéniques, de costumes dont témoignent les collections de la bibliothèque des Arts décoratifs fondée en 1864 : albums Maciet, gravures, collections de programmes et d’ephemera documentent cette intense vie parisienne, qui anime les boulevards. Ainsi le boulevard du Temple présente, avant les aménagements d'Haussmann, une succession de théâtres : le théâtre Lyrique, le théâtre du Cirque Olympique, les Folies dramatiques, la Gaîté, les Funambules, les Délassements comiques, le théâtre du petit Lazary. Un peu plus loin, à l'Ouest, sur le boulevard, le théâtre de la porte Saint-Martin occupe une place essentielle dans les soirées parisiennes. L’abolition, en 1864, du privilège interdisant l’édification de nouvelles salles de spectacle permet la création de nombreux théâtres et Paris passe très vite d'une trentaine de salles en 1870 à 43 au début du XXe siècle, jusqu'à dépasser 200 salles aujourd’hui.

 

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine consacrées au patrimoine des Arts et des divertissements, la bibliothèque des Arts décoratifs propose une découverte de ses collections, 2 sept. – 30 oct. 2019.

Malvoyant
Thème par défaut

Top 10 des recherches